Les fêtes de fin d’année sont synonymes de repas partagés, de guirlandes lumineuses, de marchés de Noël, de dons… et surtout de cadeaux !

La belle histoire de Noël
Au IIIe siècle, Nicolas de Myre, un évêque vivant en Allemagne, aurait ressuscité trois enfants assassinés par un boucher. À sa mort, sa vie exemplaire lui valut d’être canonisé au rang de Saint protecteur des enfants. Le marché de Noël célèbre cette légende, la coutume étant d’offrir des cadeaux aux petits. La Saint Nicolas est fêtée le 6 décembre, cette tradition reste très vivace dans les pays de l’Est, du Nord de l’Europe ainsi qu’en Alsace. Les premières traces écrites d’un marché de Noël datent, elles, de 1434 et le situent à Dresde. Aujourd’hui, Strasbourg se revendique comme la capitale de Noël et son marché attire des touristes du monde entier. On y trouve tous les produits gastronomiques traditionnels : petits gâteaux (bredele), vin chaud (Glühwein), le gâteau roulé de Noël (Christstollen) ainsi que les décorations, les calendriers et les bougies de l’Avent…

Sapin, houx, gui et boules !
Le sapin de Noël symbolise la force de la nature dans la culture germano-nordique. Il a été repris par l’Église pour représenter l’arbre du paradis perdu, en y ajoutant des pommes et des hosties. En 1858, dans les Vosges, un épisode de gel ne permis pas de récolter les pommes. Un souffleur de verre décida de façonner des boules en leur donnant une couleur rouge pour rappeler celle des fruits. Quant au houx de Noël, la bible en fait mention lorsque Marie, Joseph et Jésus s’en servent pour se dissimuler et fuir le roi de Judée. Enfin, pour sortir des sentiers battus, sachez qu’il existe des cactus de Noël ! Ils fleurissent durant 6 à 8 semaines en hiver et nécessitent peu d’entretien. Le baiser sous la branche de gui, symbole de prospérité et de chance, nous vient des druides gaulois, qui lui attribuait des vertus médicinales et magiques.

Petit papa noël (durable) !
2021-11-08T18:51:06+01:00
Aller en haut